Ecoles primaires

L’école primaire assure l’éducation morale, intellectuelle et physique des écolières et écoliers.

En 2008, le Valais a adhéré au concordat HARMOS visant à l’harmonisation du système scolaire. Cet accord est entré en vigueur dès le 1 août 2009. Les cantons l’ayant approuvé ont un temps donné pour adapter leurs organisations et structures scolaires. Il faut donc garder en tête que dans un avenir proche des modifications vont encore apparaître dans les écoles valaisannes.

L’école primaire assure l’éducation morale, intellectuelle et physique des écolières et écoliers. Elle leur donne les connaissances élémentaires utiles pour des études ultérieures et pour la vie pratique. Elle est obligatoire et dure, en principe, 8 ans (de la 1H à la 8H).

Les élèves sont répartis géographiquement dans les centres scolaires de Muraz, des Perraires, du Corbier, des Neyres et d'Illarsaz. Nos jeunes sont près de 900 à fréquenter les écoles primaires.


Du côté des enseignants

Le Corbier… pourquoi, quand, où, combien, qui ?


Construit il y a plus de vingt ans, (déjà !) le Corbier a répondu aux exigences de la formidable poussée démographique des années 80. En effet, c’est durant ces années un peu folles que notre zone industrielle ainsi que nos zones de villas ont connu un développement aussi rapide qu’inattendu… un peu, dans une moindre mesure, comme les zones d’habitation collective à l’heure actuelle…

Aussi, pour faire face à cette poussée démographique et répondre aux impératifs légaux, il a été décidé de construire un centre scolaire au cœur du village de Collombey. Je dis bien au cœur du village, malgré les apparences. En effet, le plan de quartier lié à la route des Aunaires existait déjà et nos élus de l’époque ont su anticiper.

Maintenant, si l’on vous demandait de décrire le site idéal pour un bâtiment scolaire…vous diriez certainement : un endroit calme, à l’abri de la circulation, à l’abri du bruit, au milieu des petites fleurs et, si possible, avec les chants des oiseaux pour sensibiliser nos têtes blondes aux beautés de la nature…

Que nenni ! C’est tout le contraire que les participants au concours d’architectes ont dû maîtriser : Un terrain certes vaste, mais « coincé » entre deux voies de chemin de fer et deux routes à grand trafic… un terrain de prime abord fort ingrat… et pourtant…

C’est là que le génie des architectes ( ou simplement le bon sens ! ) a fait des merveilles pour ne pas dire des miracles.

D’abord, isoler les classes des bruits engendrés par la voie CFF, en plaçant la salle de gym parallèlement à celle-ci.

Ensuite, s’appuyer contre le talus où circulent l’AOMC et les véhicules qui empruntent la route cantonale en direction de St-Triphon. S’y appuyer mais sans exposer les classes aux vibrations et aux bruits. D’où la place des couloirs pour servir de zone « tampon ».
Et comme ces couloirs n’ont pas accès à la lumière latérale, l’idée des « clochetons « pour amener un éclairage zénithal s’imposait.

Enfin, grâce à ces mesures architecturales, toutes les classes peuvent profiter d’un ensoleillement optimum, face aux Dents-du-Midi et à la Dent-de-Morcle. A défaut du chant des oiseaux, le panorama offert est assez exceptionnel…

A cela, il faut ajouter le passage sous voie qui permet une circulation aisée depuis le cœur du village et vous serez d’accord pour dire que certains architectes ont vraiment les pieds sur terre, en opposition avec certains doux rêveurs…

Je me souviens même que l’un des projets proposait de traverser la route des Aunaires en y intégrant un passage sous route. Idée oh combien visionnaire !... mais comme les coûts s’élevaient à plus de 1'000'000 frs la classe, il a bien fallu… trancher et renoncer à la …tranchée.

En fin de compte, notre Corbier est un beau bébé même si il a atteint l’âge de raison et que quelques médecins viennent parfois à son chevet… Heureusement, rien de grave et c’est avec joie et bonheur que nous pouvons toujours compter sur lui.

Quant à ses petits, les pavillons annexes, nous dirons simplement que leur santé est plus fragile et leur naissance aux forceps n’est pas sans poser quelques problèmes… parfois, tout va trop vite !

Cependant, nous ne pouvons que féliciter et remercier nos autorités pour ce bel outil de travail qu’est toujours notre bon vieux Corbier !
Direction des écoles de
Collombey-Muraz

Case postale 230
1868 Collombey
+41 24 473 61 80
+41 24 473 61 97

Horaires d'ouverture
Lundi - Mardi7h00 - 10h00 / 13h15 - 17h00
Mercredi7h00 - 10h00
Jeudi - Vendredi7h00 - 10h00 / 13h15 - 17h00